X

Protégez votre audition et vos oreilles pendant le sport !

Chaque jour notre audition est exposée à des situations dangereuses, et ce même avec de simples activités comme la pratique de notre sport préféré. Les activités sportives peuvent affecter ou endommager notre audition. Heureusement, il existe de nombreuses façons de profiter de ses activités préférées tout en préservant notre santé auditive.

Sports nautiques

Si vous pratiquez la natation, le surf, le ski nautique ou toute autre activité nautique, veillez à ce que l’eau ne pénètre pas dans vos oreilles. En effet, en plus d’apporter une sensation désagréable, la présence de l’eau dans le conduit auditif peut provoquer des infections, des otites à répétition (otite externe, otite du baigneur) et autres maladies dues aux bactéries aquatiques. La pathologie la plus répandue pour les adeptes de sport aquatique est l’exostose, communément appelée l’otite du surfeur. Provoquée par l’exposition continue à l’eau, au vent et au froid, cette maladie se manifeste par un rétrécissement progressif du conduit auditif dû à une excroissance osseuse anormale, pouvant aller jusqu’à son obstruction totale. Si vous souffrez régulièrement d’otites ou d’infections aux oreilles, votre audition peut en être altérée et présenter une perte temporaire ou permanente.

Afin d’écarter au maximum les risques auditifs liés à la pratique de votre sport nautique préféré, équipez-vous ! La capuche de votre combinaison vous protège un peu du vent et du froid, mais elle n’empêche pas l’eau d’entrer dans vos oreilles. N’hésitez pas à porter des bouchons d’oreilles imperméables pour vous protéger de l’eau. Il existe même un dispositif de protection d’oreille spécialement conçu pour les surfeurs et fans de sports nautiques : des bouchons en silicone médical protégeant de l’eau, du vent, du froid et des saletés tout en laissant l’oreille respirer et entendre.

Sport de contact

Les sports comme le football ou le rugby sont très physiques et peuvent, eux aussi, présenter une menace pour l’audition. Les tacles et les différents chocs, notamment frontaux et cervicaux, peuvent endommager les nerfs auditifs qui relient l’oreille interne au cerveau. Un coup violent peut aussi causer une onde de choc et blesser les cellules auditives de l’oreille interne (cellules ciliées). En plus de la perte auditive et de l’acouphène, les traumatismes crâniens répétés peuvent entraîner des infections, d’où la nécessité d’une protection adéquate de la tête lors de la pratique de ces sports. Au rugby par exemple, certains joueurs se protègent la tête avec des bandes adhésives élastiques. D’autres préfèrent le casque de protection, même s’il n’est pas très esthétique, il peut empêcher l’apparition d’hématomes mais aussi du symptôme de l’oreille du chou-fleur dont nous traiterons plus bas dans l’article avec les sports de combat.

Sport bruyants

L’exposition à des sons supérieurs à 85 décibels (dB) peut endommager vos oreilles et entraîner une perte auditive due au bruit. De nombreuses activités sportives dépassent facilement ce seuil, comme le tir (plus de 150 dB), la moto (plus de 100 dB, avec le bruit du vent) et la conduite d’une voiture de course (environ 115 dB pour le conducteur). Pour les amateurs de tir, il existe des façons de tirer sans danger pour l’audition. Il est fortement conseillé de porter un casque antibruit qui va étouffer les coups de feu, et permettre de les entendre à des niveaux plus sûrs. Nous vous conseillons également de tirer en extérieur ce qui rendra le bruit moins intense, avec moins de réverbération, que si vous étiez dans une salle fermée. Quant aux motards et pilotes vous pouvez vous équiper de bouchons d’oreille spécialement conçus pour filtrer le bruit et s’adapter confortablement sous un casque. Les bouchons d’oreille protègent votre audition contre les bruits trop forts, sans pour autant vous empêcher d’entendre les conversations et les bruits ambiants.

Sport de combat

Les athlètes qui participent à des sports de combat comme la lutte, la boxe, le jiu-jitsu et d’autres arts martiaux physiques peuvent développer le symptôme de “l’oreille en chou-fleur”. Des coups répétés sur le cartilage de l’oreille externe peuvent entraîner une hémorragie interne qui forme des caillots et bloque le flux sanguin vers l’oreille. Cela peut causer la mort d’une partie du cartilage, qui se replie sur lui-même, donnant l’impression que l’oreille est enflée en permanence, en plus de causer une perte auditive. Encore une fois, un équipement de sécurité approprié est essentiel pour se protéger et prévenir des oreilles en chou-fleur. N’oubliez pas de porter un casque ou des protège-oreilles !

Si vous aimez pratiquer l’un des sports ci-dessus, pensez à préserver votre audition et vos oreilles ! Prenez des précautions et équipez-vous de protections appropriées à votre sport ! Ainsi, vous pourrez profiter sans jamais vous inquiéter pour votre santé auditive !