X
Nous ne sortons pas de l'utérus pleinement fonctionnels, et nos oreilles non plus. Voici un aperçu du développement auditif chez les enfants et des problèmes courants qui surviennent tôt dans la vie.
2019-12-14

Tags

Développement de l’audition chez les enfants

De la naissance à la maturité, notre corps se développe et grandit constamment. Bien que les signes de poussées de croissance et de la puberté sont évidents, il faut savoir que nos oreilles se développent également.

Comme la plupart de nos autres sens, notre ouïe commence à se développer dans l’utérus. Notre audition se perfectionne au fur et à mesure que l’on grandit. L’audition joue un rôle important dans la façon dont nous apprenons à communiquer, à interagir avec notre environnement et à traiter les connaissances. Voici un aperçu de l’audition chez l’enfant, de son développement et des problèmes qui peuvent survenir tôt dans la vie.

Comment entendent les bébés ?

L’ouïe d’un bébé commence à se développer alors qu’il est encore dans l’utérus, et ses oreilles commencent à se former lorsqu’il n’a que 9 semaines. Les oreilles d’un bébé se développent comme de petites entailles et prennent forme petit à petit. À 18 semaines, le bébé est capable d’entendre les sons. Un bébé peut entendre des sons de l’extérieur de l’utérus, mais juste de façon partielle car il est entouré de liquide. Cependant, le bébé entend également une variété de sons à l’intérieur de l’utérus : les battements du cœur de la mère, ses grognements d’estomac et sa respiration.

Vers 24 semaines, le bébé commence à réagir aux sons et aux voix. La voix de la mère est une partie importante de la vie du bébé. C’est la voix la plus claire qu’il peut entendre, et il s’y habitue et la reconnait avec le temps. Bien que de nombreuses mères parlent à leurs futurs enfants, beaucoup d’entre elles ignorent que leur bébé écoute réellement.

On croit souvent à tort que les bébés auront un QI plus élevé s’ils écoutent de la musique classique dans l’utérus. Certes cela est une idée préconçue, mais qui ne vous empêche pas de leur jouer de la musique. Cependant, il est important de ne pas s’exposer au bruit fort pendant la grossesse. Bien que les sons forts et les concerts occasionnels ne leur fassent pas de mal, une exposition excessive au bruit peut entraîner une perte auditive avant même leur naissance. Certaines recherches établissent un lien entre l’exposition au bruit et la perte auditive infantile, il est donc préférable de prendre soin de l’audition de votre bébé.

Comment se développe l’audition ?

À la naissance de votre bébé, son développement auditif se poursuit. Certains bébés naissent avec une perte auditive immédiatement après la naissance, d’autres développent une perte auditive peu après la naissance, généralement après une maladie. Généralement un dépistage auditif s’effectue les premiers jours après la naissance pour s’assurer que tout problème est identifié assez tôt. Il est également important de vacciner votre enfant selon le calendrier de votre pédiatre et d’éviter les situations où il pourrait contracter des maladies graves. Garder un œil sur leur audition peut également vous aider à détecter en amont tout problème auditif avant que cela ne dégénère. Si vous pensez que votre bébé souffre d’une perte auditive, il est préférable de consulter un pédiatre et un audiologiste le plus tôt possible.

L’audition est étroitement liée au développement des enfants et à l’interaction avec leur environnement. Ils utilisent leur ouïe pour localiser les voix et les personnes, trouver du réconfort, acquérir des connaissances et faire des jeux.

Dès la naissance, les bébés réagissent aux bruits forts en se réveillant ou en pleurant. Ils reconnaîtront la voix de leur mère et commenceront à reconnaître celle des personnes auxquelles ils sont habitués. Les bébés vont même adapter leur façon de pleurer aux différents besoins qu’ils ressentent. Cela constitue leur principal moyen de communication. Ils espèrent par ce moyen se faire comprendre par les adultes. Les nourrissons se calment ou sourient aussi lorsqu’on leur parle, en particulier à leur mère. Beaucoup de bébés trouvent du réconfort en écoutant la voix de leurs nourrices.

Vers l’âge de quatre à six mois, les bébés commenceront à mieux comprendre le son. Ils réagiront différemment aux différentes tonalités vocales, aux voix graves et aux bavardages doux des bébés. Ils seront attentifs aux bruits et chercheront peut-être à avoir des jouets qui en font. Ils remarqueront la musique, riront, et commenceront même à babiller.

Dès l’âge d’un an, les bébés commenceront à développer leur vocabulaire et à raffiner leur compréhension du son. Ils babilleront de façon plus cohérente, en essayant d’imiter le son des mots qu’ils entendent dans leur entourage. Beaucoup de bébés apprendront des mots simples comme “maman” et “balle” et reconnaîtront leur propre prénom. Ils écouteront lorsqu’on leur parlera et se tourneront dans la direction des sons. Ils peuvent même communiquer en faisant des gestes ou en babillant. Ils utilisent aussi le son pour interagir lorsqu’on chante des comptines avec des jeux de mains ou jouer à jouer « à faire coucou ».

Si un bébé semble ignorer les sons, il peut s’agir d’une perte auditive infantile. Dans ces cas, un test de dépistage auditif et un examen auditif peuvent être nécessaires.

Reconnaître la perte auditive chez les enfants

Le développement de l’enfant dépend en grande partie de l’ouïe. Ils utilisent leurs oreilles pour communiquer, apprendre à parler et comprendre le monde qui les entoure. Si leur audition est entravée ou si elle disparaît complètement, ils auront peut-être plus de difficulté à apprendre à parler et à exprimer leurs besoins. 

Les bébés malentendants peuvent présenter les comportements suivants :

  • Ne pas répondre lorsqu’on les appelle par leur prénom.
  • Ne pas se tourner vers la direction d’un son.
  • Toucher ou attraper les oreilles à cause de la douleur ou du bruit.
  • Oublier des sons ou des voix qui les entourent.

Les enfants qui auront déjà appris à parler présenteront des signes plus évidents de perte auditive, notamment :

  • Avoir des difficultés à l’école
  • Présenter des schémas de parole ou des cadences bizarres dans leur voix.
  • Se plaindre fréquemment de douleurs aux oreilles ou de bruits forts.
  • Fixer les lèvres de leurs interlocuteurs quand ils parlent (lecture labiale).
  • Avoir souvent une mauvaise compréhension des mots, même lorsqu’ils sont prononcés clairement ou répétés.
  • Répondre par “quoi ?” ou “hein ?”, même quand ils sont attentifs.
  • S’asseoir trop près de la télévision, augmenter le volume ou demander des sous-titres.
  • Ne pas réagir quand on les appelle ou quand vous vous adressez à eux.

Ces troubles auditifs peuvent être causés par des formes de perte auditive temporaire, comme des otites, ou peuvent être le signe d’un problème plus grave. Ces problèmes auditifs chez l’enfant peuvent inclure des affections telles que les troubles du traitement auditif ou la perte auditive acquise.

Problèmes auditifs chez les enfants

Les troubles auditifs infantiles se présentent sous trois formes primaires : congénitaux, acquis et temporaires. Les troubles auditifs congénitaux sont présents dès la naissance et sont généralement identifiés tôt. La perte auditive acquise survient après la naissance et peut être causée par une blessure ou une maladie. La perte auditive temporaire est le plus souvent causée par des otites temporaires et des obstructions de la trompe d’Eustache. 
 
Une perte auditive congénitale peut être causée par :

  • Des affections génétiques comme la perte auditive récessive autosomique, qui est la forme la plus courante de perte auditive génétique. Elle se manifeste par la transmission à l’enfant du gène récessif de perte auditive porté par les deux parents malentendants. La perte auditive autosomique dominante est la deuxième plus fréquente. Elle survient lorsqu’un parent ayant le gène dominant le transmet à son enfant.
  • Des syndromes génétiques comme le syndrome de Treacher Collins, le syndrome d’Alport, le syndrome de Down, le syndrome de Ushers et autres.
  • La naissance prématurée.
  • Des maladies qui affectent la naissance, y compris la rubéole, la toxoplasmose et l’herpès.
  • Les complications à la naissance comme le manque d’oxygène ou le besoin de transfusions sanguines.
  • L’abus de drogues ou d’alcool par la mère.
  • L’utilisation de médicaments ototoxiques, y compris les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou certains antibiotiques.

La perte auditive acquise peut être causée par :

  • Des blessures à la tête
  • Le tympan perforé
  • Des infections graves (rougeole, oreillons, méningite et coqueluche)
  • Une exposition prolongée à des bruits forts
  • La maladie de Ménière
  • L’otospongiose
  • Des Otites fréquentes ou non traitées.

Les pertes auditives temporaires sont souvent causées par des otites, qui disparaissent avec les médicaments et les traitements. Cependant, si elle n’est pas traitée, la perte auditive temporaire peut devenir une perte auditive acquise.

Toutes les formes de perte auditive peuvent avoir un effet négatif sur le développement et l’audition d’un enfant. Pour cette raison, il est important de surveiller de près la façon dont votre enfant entend et communique avec son entourage. Si vous apercevez des problèmes, faites-les passer pour un test de dépistage auditif. Même s’il n’y a rien de mal, mieux vaut être prudent.

Cet article vous a-t-il été utile ? Si vous avez d’autres questions sur la santé auditive ou si vous voulez simplement en savoir plus sur le fonctionnement de nos oreilles, Signia Audition dispose d’un blog qui est mis à jour de façon hebdomadaire. Vous y trouverez une panoplie de sujets liés à l’audition, à la santé auditives et aux aides auditives.