X
audition-combien-de-sons
2020-10-23

Tags

Combien de sons différents pouvons-nous entendre en même temps ?

L’oreille humaine a de remarquables capacités. Cet organe nous permet d'identifier les sons bien mieux que tout autre être vivant. Mais jusqu'où va notre audition, et combien de sons différents peuvent être perçus en même temps ?

Beaucoup d’entre nous, qui n’ont pas de problèmes d’audition, ont tendance à considérer leur audition comme acquise. C’est normal, nous ne prenons pas toujours en compte la façon dont nous pouvons voir et entendre, nous nous concentrons simplement sur ce que nous entendons. Cependant, la science de l’audition et de la perception des sons est un vaste domaine d’étude. Des centaines de questions restent sans réponse, et nous en apprenons constamment plus sur la façon dont notre cerveau et nos oreilles fonctionnent. Avant d’entrer dans les détails du fonctionnement de notre cerveau concernant le traitement des sons, nous devons avoir une bonne connaissance de ce qui se trouve à l’intérieur de nos oreilles et de leur fonctionnement.

Anatomie de l’oreille humaine

Contrairement à nos yeux et à notre nez, l’oreille possède de nombreuses parties mobiles. Cela la rend particulièrement sujette à des problèmes, mais montre aussi comment le corps humain fonctionne en parfaite harmonie avec lui-même. Bien que nous ne puissions pas tout voir à l’intérieur de nos oreilles, il y a beaucoup à apprendre sur ce qui se trouve à l’intérieur. Voici un bref aperçu de l’anatomie de l’oreille et de ses composantes.

  • L’oreille externe : C’est la partie la plus visible de votre oreille. Bien que la forme et le manque de souplesse de nos oreilles nous donnent un air primitif, elles sont parfaitement conçues pour canaliser le son dans nos oreilles.
  •  Le conduit auditif : C’est le long chemin qu’emprunte le son pour atteindre notre tympan.
  • La m(aussi appelée tympan) : Cette partie divise l’oreille externe et l’oreille moyenne et vibre lorsque les sons sont canalisés dans l’oreille.
  • Les osselets : Ce sont trois petits os qui se déplacent ensemble pour transmettre le son. Le marteau, l’enclume et l’étrier sont suspendus à l’intérieur de l’oreille moyenne pour pouvoir transmettre les ondes sonores vers l’oreille interne.
  • La trompe d’Eustache : C’est un conduit qui relie votre gorge à vos oreilles. Il assure en permanence l’équilibre dans votre oreille moyenne pour que vous puissiez entendre correctement.
  • Le labyrinthe : Il y a deux labyrinthes, le labyrinthe membraneux et le labyrinthe osseux. Le labyrinthe osseux est situé à l’intérieur de la membrane. Le labyrinthe contient trois autres organes : la cochlée, le vestibule et les canaux semi-circulaires.
  • La cochlée : C’est un organe en forme d’escargot ou de spirale rempli de liquide et tapissé de poils microscopiques. Les vibrations agitent ces cellules ciliées de différentes manières, permettant au cerveau d’identifier des informations comme la tonalité et le volume.
  • Le vestibule : Il contient deux sacs, le saccule et l’utricule qui aident à maintenir l’équilibre.
  • Les canaux semi-circulaires : il s’agit d’un autre organe dédié à l’équilibre. Les canaux sont constitués de trois boucles creuses : l’un détecte le mouvement horizontal, l’autre verticale et le dernier distingue l’inclinaison.
  • Le nerf auditif : Aussi appelé nerf cochléaire. Il transmet les sons traités de la cochlée au cerveau.

Comment fonctionne l’oreille ?

Maintenant que nous connaissons chaque partie de l’oreille, nous pouvons examiner son fonctionnement. Croyez-le ou non, presque tous les organes énumérés ci-dessus jouent un rôle essentiel dans la manière dont nous entendons. En fait, il existe différents types de perte auditive selon l’organe qui rencontre un problème. Si nos oreilles ont évolué pour fonctionner en parfaite symbiose, le fait d’avoir autant de composantes laisse beaucoup de place pour les désagréments. Cependant, la plupart des gens vivent toute leur vie avec un certain niveau d’audition, nos oreilles font donc un bon travail pour maintenir leur fonctionnalité.

Lorsque le son est transmis, il se déplace dans l’air comme une onde sonore. Cette onde sonore atteint notre oreille externe, où elle est canalisée dans notre canal auditif en direction du tympan. La membrane tympanique vibre, ce qui remue les petits os (osselets) de l’oreille moyenne. Ces os amplifient les vibrations et les envoient vers la cochlée.

Une fois que ces vibrations atteignent la cochlée, elles sont traitées. Les vibrations de grande amplitude sont traitées comme étant fortes, tandis que les vibrations de basse amplitude sont traitées comme étant faibles. Les cellules ciliées à l’intérieur de la cochlée produisent de la tonalité et de la nuance. Comme la cochlée a la forme d’un escargot, certains sons résonnent plus profondément à l’intérieur de la spirale. Les sons nuancés stimulent plusieurs parties de la cochlée à la fois. Cette dernière fait le travail difficile de transformer le son en un format lisible : les signaux du cerveau. Le son de l’oreille au cerveau est transmis par le nerf auditif/cochléaire.

Cela nous amène à l’étape suivante dans la compréhension de notre audition : la psychoacoustique.

Qu’est-ce que la psychoacoustique ?

En bref, la psychoacoustique fait référence à la relation entre le son et le cerveau. Le cerveau assure la perception et l’identification des sons, qui peuvent être très complexes et variables. Le son peut provoquer une réaction physiologique et psychologique, et la psychoacoustique s’efforce de comprendre comment et pourquoi notre cerveau réagit aux sons. Par exemple, avez-vous déjà eu des frissons en écoutant une musique sans raison ? C’est ce que la psychoacoustique vise à comprendre : comment et pourquoi nous réagissons au son et à la musique.

La psychoacoustique nous conduit à la grande question : combien de sons pouvons-nous entendre à la fois ? C’est une question complexe, car la réponse peut varier. Dans une salle pleine de gens, nous entendons techniquement toutes leurs voix. Elles peuvent se mélanger pour former un grand nuage sonore, mais nous les entendons toutes en même temps. Cependant, la psychoacoustique explore la façon dont nous écoutons les sons. Si nous entendons beaucoup de sons, nous n’en écoutons que quelques-uns.

Ainsi, bien que nous puissions entendre le tic-tac d’une horloge, les pas de quelqu’un, le vent qui souffle, une radio allumée, une personne qui fredonne et notre propre respiration, nous n’écoutons que quelques-uns de ces sons. Nos oreilles captent constamment les sons, même si nous ne nous en rendons pas compte. La psychoacoustique vise à explorer les sons qui stimulent la pensée et la reconnaissance, et la façon dont notre cerveau réagit au monde qui nous entoure. Il y a beaucoup à apprendre, et nous essayons sans cesse de comprendre nos cerveaux et la façon dont nous entendons.

Avez-vous appris quelque chose de cet article ? Signia Hearing publie chaque semaine des guides d’information et des articles sur le blog, qui peuvent vous aider à mieux comprendre la question de la santé auditive, de la perte auditive et des aides auditives.

Il y a beaucoup à apprendre sur le fonctionnement de nos oreilles, et nous essayons de rendre ces connaissances accessibles à tous ceux qui le souhaitent.