X
2019-01-09

Acouphènes ou trouble de l’ATM :
quelle est la différence ?

Les bourdonnements dans les oreilles peuvent être aussi désagréables que nocifs. C’est un symptôme commun à plusieurs troubles tels que les acouphènes et les troubles de l’ATM (articulation temporo-mandibulaire). Il est parfois difficile de distinguer les deux.

Les bourdonnements dans les oreilles peuvent être aussi désagréables que nocifs. C’est un symptôme commun à plusieurs troubles tels que les acouphènes et les troubles de l’ATM (articulation temporo-mandibulaire). Il est parfois difficile de distinguer les deux. En l’absence de bruit, tout ce que vous souhaitez entendre, c’est le silence. Or bien des personnes entendent un bruit de fond constant : bourdonnements, sifflements… qui les empêchent de se concentrer ou de se relaxer et que l’on appelle acouphènes.

Cependant, ce bourdonnement peut aussi être le symptôme d’un trouble de l’ATM, ou trouble de l’articulation temporo-mandibulaire. Des douleurs à la mâchoire peuvent avoir des conséquences sur l’audition. D’ailleurs, presque la moitié des personnes souffrant de troubles de l’ATM se plaignent d’acouphènes.

Acouphènes et trouble de l’ATM

Comme expliqué précédemment, les acouphènes sont des bourdonnements ou sifflements dans les oreilles, persistants et distrayants. Ils peuvent être liés à différents facteurs, notamment à une perte auditive, à des bouchons dans le conduit auditif ou à une exposition soudaine à des bruits très forts. Les acouphènes peuvent être ponctuels ou permanents. Il existe plusieurs moyens de réduire la gêne occasionnée par ce problème et dans de nombreux cas, les acouphènes peuvent être atténués avec un traitement auditif approprié.

Les troubles de l’ATM font, eux, référence à un trouble de l’articulation temporo-mandibulaire. Cette articulation, en reliant les os de la mâchoire entre eux permet de parler, mâcher et ouvrir la bouche. Lorsque cette articulation est endommagée, cela peut créer des sifflements dans les oreilles, parmi d’autres symptômes.

Puisque les acouphènes peuvent faire partie des symptômes d’un trouble de l’ATM, il est fréquent de confondre les deux situations : lorsqu’une personne a des acouphènes, elle considère généralement ce problème comme un trouble à part entière et non la conséquence d’un trouble de l’ATM, et ne traite alors pas son problème de mâchoire. Afin de diagnostiquer correctement la situation, il est nécessaire de faire la différence entre acouphènes et trouble de l’articulation temporo-mandibulaire.

Comment faire la différence ?

Identifier un trouble de l’ATM est simple, surtout si vous avez souvent mal au visage ou à la mâchoire. Les personnes souffrant de ce trouble ont souvent du mal à mâcher ou à ouvrir la bouche en grand ; l’articulation de la mâchoire peut d’ailleurs se bloquer ou craquer. Le trouble de l’ATM est courant chez les personnes souffrant d’arthrite, ou les personnes ayant subi un traumatisme au visage.

Si vous pensez souffrir d’un trouble de l’ATM, mieux vaut consulter un dentiste. Si vous le traitez correctement, il y a de fortes chances pour que vos acouphènes diminuent.

Si votre mâchoire ne vous fait pas particulièrement mal, il est peu probable que vous souffriez d’un trouble de l’ATM. Si vous avez des sifflements ou des bourdonnements persistants, il convient de vous faire analyser par un ORL pour détecter un potentiel trouble acouphénique. Il saura vous conseiller les soins adéquats.