X

L’échelle du bruit : ces sons qui peuvent impacter votre acuité auditive.

Le son fait partie intégrante de notre quotidien. Capté par nos oreilles, il nous permet de recevoir les informations et de communiquer. L’audition est donc précieuse et la préserver l’est tout autant. Il existe différentes causes de perte auditive : infections, vieillissement des cellules, et lésions cérébrales, mais l’une des plus courantes est l’exposition au bruit. Une perte auditive induite par le bruit (NIHL : noise-induced hearing loss) peut apparaitre après une exposition unique à un son extrêmement fort ou de longue durée. L’oreille est un organe fragile et sophistiqué qui se compose notamment de cellules ciliées qui nous permet d’entendre. Situées dans l’oreille interne (cochlée), ces cellules ciliées vibrent lors de la réception d’un son et envoient un signal électrique au nerf auditif, interprétant ainsi les différentes fréquences sonores. Avec le temps, si ces cellules ciliées sont maltraitées, trop exposées au bruit, et donc endommagées, il peut en résulter une perte auditive.

 

L’échelle du bruit : les sons qui endommagent vos oreilles

Une oreille saine peut capter des fréquences sonores de 20 à 20,000 Hz. Mais attention, certains sons peuvent provoquer une perte auditive temporaire ou permanente et ce, immédiatement ou après une écoute prolongée de sons néfastes. Le son se mesure en décibels (représenté par dB) sur une échelle de 0 à 180 dB. Une conversation normale envoie à peu près 60 dB, ce qui ne représente aucun danger pour l’audition. Un concert de rock envoie en moyenne 120 dB, un volume sonore qui peut entraîner des dommages auditifs dès les 15 premières minutes d’écoute. En d’autres termes, plus le volume sonore est élevé, plus le risque d’endommager votre audition l’est aussi, et cela en très peu de temps d’écoute. Découvrez l’échelle des bruits qui pourraient affecter votre audition :

 

85 – 100 dB

(jusqu’à 8 heures d’écoute sans risque)

  • Circulation en heure de pointe
  • Animation dans un bar bondé
  • Sèche-cheveux
  • Passage d’une moto
  • Passage d’une rame de métro
  • Couinement d’un jouet proche de l’oreille
  • Ecoute de la musique au volume maximum, avec des écouteurs.

 

110 – 180 dB

(1 à 30 minutes d’écoute avant de causer des dommages)

  • Concert de rock (à côté des enceintes)
  • Tonnerre
  • Sirène de véhicule d’urgence
  • Eclatement de ballon (proche de l’oreille)
  • Une foule en délire dans un stade
  • Feu d’artifice
  • Airbag de sécurité
  • Décollage d’un avion à réaction

Comment se préserver

La façon la plus simple de se préserver d’un risque de perte auditive est de faire attention au volume sonore des bruits et sons qui nous entourent. Utilisez notre échelle du bruit et évitez les sons qui présentent plus de 85 dB. Si un bruit est trop fort, éloignez-vous en au maximum et le plus tôt possible pour éviter tout dommage éventuel. Si besoin, n’hésitez pas à utiliser des protections auditives. Pour garder une bonne santé auditive, il est recommandé de prendre rendez-vous avec un audioprothésiste.

Sauvegardez votre plaisir d’entendre !