X

Chasser les idées reçues sur les acouphènes et leurs causes

Si vous faites partie des personnes qui souffrent d’acouphènes vous savez l’impact que cela peut avoir sur votre vie, votre travail, votre vie sociale et familiale. Cet article vous guidera à travers les différentes causes de l’acouphène et démystifiera les mythes qui l’entourent.

Qu’est-ce que l’acouphène exactement ?

L’acouphène est la perception d’un son quand aucun son externe n’est audible.

Nous pouvons ranger les acouphènes dans deux catégories : tonal et non-tonal.

L’acouphène tonal fait référence à la perception de sons chevauchants ou d’un son quasi-continu avec une fréquence bien définie, telle une sonnerie, un sifflement ou un tintement. C’est la forme la plus courante d’acouphène. Les formes non tonales de l’acouphène incluent le cliquetis, le bourdonnement, le grondement et le crépitement.

Acouphènes, quelles en sont les causes ?

Bien que la cause exacte de l’acouphène soit inconnue, les déclencheurs et les facteurs contributeurs ont été identifiés. Ceux-ci comprennent une exposition excessive à des bruits forts provoquant des dommages auditifs. Il pourrait également être le résultat d’une tension chronique du muscle du cou ou d’un dysfonctionnement de l’articulation de la mâchoire, comme le grincement des dents.

Voici les quatre types d’acouphènes et leurs facteurs contributifs connus :

Subjectifs

C’est le type le plus commun et représente 95% des cas. Il ne peut être entendu que par vous, et il est généralement causé par l’exposition à des bruits excessifs. Il peut apparaître rapidement et peut durer jusqu’à trois mois, désigné comme aigu, ou jusqu’à 12 mois et identifié comme subaigu. Dans certains cas, cela peut durer plus longtemps.

Objectifs

C’est très rare. Il peut être entendu par un médecin en écoutant très attentivement votre oreille ou en utilisant un stéthoscope. Cela peut se produire en raison de déformations vasculaires ou de contractions musculaires involontaires. Le son est souvent décrit comme pulsé.

Neurologiques

Ce type d’acouphène est causé par un trouble connu sous le nom de « maladie de Ménière ». Cela affecte alors votre système neurologique. Il est souvent accompagné de vertiges, d’étourdissements, et de problèmes d’équilibre.

Somatiques

Ce type d’acouphènes est aggravé, causé par – ou au moins lié au – système sensoriel de votre propre corps. Les signaux sensoriels provenant de diverses parties du corps sont perturbés, provoquant un spasme qui produit des acouphènes.

Idées reçues sur les acouphènes

1. Il n’y a rien à faire pour gérer les acouphènes

Faux ! La recherche sur les acouphènes est constante, les solutions proposées s’améliorent et évoluent sans cesse. Que votre acouphène soit grave ou aigu, des solutions existent. Par exemple, les aides auditives Signia sont de petites merveilles technologiques qui améliorent non seulement l’audition mais offrent également une variété de solutions pour soulager les effets de l’acouphène.

2. Tous ceux qui ont des acouphènes finissent par devenir sourds

La perte auditive et les acouphènes peuvent coexister. Si vous souffrez d’acouphènes, cela ne veut pas dire que vous perdez – ou allez perdre – de l’audition. Et même si cela vous arrive, cela ne signifie pas automatiquement que vous devenez sourd. Les aides auditives peuvent souvent gérer les symptômes de l’acouphène et corriger la perte auditive en même temps.

3. Les acouphènes se manifestent comme un sifflement dans les oreilles

La perception des acouphènes peut être différente pour chaque personne. Le sifflement est assez courant, mais c’est aussi le cas du bourdonnement, du tintement ou du grésillement. La perception des sons varie en fonction des individus et de leur environnement.

N’hésitez pas à vous renseigner davantage sur les acouphènes et les solutions thérapeutiques de Signia sur la page https://www.signia-audition.fr/acouphenes/.

No Fields Found.